http://www.amisdumartroger.com/uploads/images/bandeaux/interne-23.jpg
Accueil >> Le Bateau >> histoire de ses 2 vies (1934-1991 et 1992-2004)

Histoire de ses 2 vies

 
 
 
 

 la vie professionnelle

  
Le "Martroger III" est un ancien baliseur du quartier maritime de Noirmoutier. Construit en 1933 aux Sables d'Olonne par le chantier l'Espoir Sablais. Il s'est consacré jusqu'en 1991 à sa mission d'entretien et de maintenance des phares et balises.
A sa sortie du chantier "L'Espoir Sablais" en 1934, le "Martroger III" a été ramené des Sables d'Olonne par Gustave Guittonneau de l'Epine qui avait déja commandé pendant 37 ans le "Martroger I et II". Il gardera son aspect d'origine jusqu'en 1960 avec comme patrons successifs Bibi Maurice du Vieil jusqu'en 1954, puis Charles Bondin de l'Epine de 1954 à 1960 suivi par Louis Palvadeau de la Guérinière de 1960 à 1988. Son fils, Roland Palvadeau lui succèdera jusqu'en 1991.
Le "Martroger" connaitra d'importantes modifications nécessitées par des exigences de modernisation ; ainsi entre 1960 et 1961 : suppression du mât d'artimon, de la grand voile, de l'étrave à guibre et du mat de beaupré. En 1983 seront réalisés les derniers grands travaux sur le bateau : la passerelle est rallongée, la claire-voie en bois, dernier élément visible des superstructures, sera remplacée par deux capots en métal.Un mât en fer provenant du thonier "le Louis-Francis" de l'Ile d'Yeu remplacera les 2 mâts en bois.
En 1991, le "Martroger III" s'est vu supprimer son permis de navigation à la suite de la visite annuelle des autorités compétentes. Les travaux de modernisation étant trop importants, il va ainsi terminé sa carrière de navire baliseur.
Le dernier baliseur à voiles de France, affecté au secteur Yeu-Noimoutier, aura servi fidèlement l'administration des Phares et Balises pendant 58 ans. Ses 4 hommes qui composaient l'Equipage auront assuré l'entretien de la signalisation maritime et la relève des gardiens du phare de l'ile du Pilier, pour garantir la sécurité de tous les marins.

 

 

 

 

Forent Sichet 1966

 

Equipage du Martroger en action pour récupérer l'hélice du KOMAN, près de la bouée des chevaux.

Les plongeurs sur le pont du Martroger

 

Avant le Martroger III

    

 

  

   

Une version détaillée de son histoire ( Martroger III) est accessible au format PDF , cliquez sur page

 

 

 

 

La retraite

 

Réformé en 1991, il est racheté par le District de l'ile de Noirmoutier sous la présidence de Jacques Oudin, alors sénateur, qui évite ainsi au baliseur une fin tragique et naturelle. Le Martroger III est classé monument historique en 1993. La Communauté de Communes décide alors de restaurer ce patrimoine maritime.

 

 

C'est en 1995 que commence la première restauration, par la coque et le pont, puis en 1999 et 2000, la mécanique, la peinture, le gréement et la voilure. Ensuite en 2000 et 2001,sont réalisés les travaux d'électricité, d'électronique et les aménagements intérieurs. Le 15 août 2001, le "Martroger" fait son apparition aux Régates du Bois de la Chaise. La réception définitive des travaux est effectuée le 12 décembre 2002. Il retrouve donc sa silhouette d'origine. La Communauté de Communes de l'ile de Noirmoutier reprend le flambeau décide de faire de ce navire un outil de communication pour l'ile de Noirmoutier.

 

Création de l'association des Amis du Martroger

 

C'est en juin 2002 que fut créée l'association des Amis du Martroger.

Une trentaine d'adhérents étaient les premiers à s'engager dans cette aventure qui consistait  avec le skipper professionnel, à trouver les hommes suffisamment disponibles et  marins pour former les équipages capables de mettre en oeuvre le bateau et assurer les missions que nous confierait la Communauté de Communes, propriétaire du navire. Une convention a été signée liant les deux parties. Un budget de fonctionnement a été alloué pour la bonne marche , la mise en oeuvre et la maintenance du baliseur.

Plus de détails sur la creation de l'association voir en version pdf , cliquez sur page

 

Les 3 premières années de l'ambassadeur de l'ile de Noirmoutier

 

Eté 2002, le bateau s'est rendu dans les différentes manifestations nautiques de l'Atlantique en participant précisement, pour les plus importantes d'entre elles : aux Voiles d'Amour au Croisic, aux Voiles de Légendes à La Baule, aux Régates de l'ile de Noirmoutier, à L'ile d'Yeu et au Grand Pavois à La Rochelle où le Martroger s'est illustré devant des milliers de personnes lors du spectacle "Voiles de Nuit".

 

 

 

1ère année de navigation pour l'association du Martroger : Le Croisic - Le Pouliguen -  les régates de Noirmoutier - le Grand Pavois de La Rochelle....

Année très dense avec les 70 ans du Martroger - la semaine du Golfe du Morbihan - les régatesde Noirmoutier - le tour de l'ile d'Oléron -  l'Ile d'Yeu - les 60 ans du Hope à St Gilles -  Le Grand Pavois...

 

 Le grand rendez-vous à Brest - Les régates de Noirmoutier - Barbatre - Ile d'yeu - Le port du Morin - Le grand Pavois - Les sables d'Olonne ...

 

 

 

 

Les années sombres

 

C'est début 2005 que nous avons découvert le mal qui rongeait la coque du Martroger et déja depuis plusieurs années : un champignon "La Mérule". La coque, une partie des membrures, les barreaux de pont, la voute AR et l'étrave étaient durement touchés.

Un nouveau choix pour le propriétaire : Cimetière ou nouvelle restauration !!

2005- 2010, une période difficile pour notre association afin d' obtenir la décision de la communauté de communes de restaurer à nouveau le bateau et surtout, trouver les financements nécéssaires.

 

 

 

 

 

 

 

 


  

 

 

 Brochure pour mécènes (Cliquez ici)

   Une version détaillée est accessible au format PDF, cliquez sur page

 
 
 
La Renaissance d'un patrimoine maritime
 
 
 
 
 Le Maitre d'oeuvre
 
 
 Une version détaillée est accessible au format PDF N° 2,4
  
 
 
 
 
 
 
C'est donc mi-avril 2009 que le Martroger à repris la mer pour la bonne cause puisqu'il a été décidéde mettre à sec le navire pour le préparer a rejoindre son chantier, rue des marouettes, à Noimoutier. Un chapiteau a été dressé sur l'emplacement prévu pour la restauration. Les appels d'offres ont été lancés sous l'égide de notre architecte naval François Vivier. Le Chantier des ileaux de Noirmoutier a été retenu par la communauté de communes.La Martroger a pris la route de façon spectaculaire par transport routier du port de L'Herbaudière à la rive sud du port de Noirmoutier pour rejoindre le terrain mis à notre disposition par la commune. Le chantier a donc commencé en septembre 2009. 2 longues années ont été nécessaires pour remettre sur quille ce bâteau non sans angoisses quant au financement et aux éventuelles surprises que peuvent générer un tel chantier. Une chose est sure, le Martroger était à l'abri des intempéries, les 7 charpentiers de Fred Maingret ont pu réaliser cette restauration dans de bonnes conditions. L'association des Amis du Martroger s'est évertuée tout au long des travaux, de créer autour du baliseur des animations, chaque fois que cela était possible. La présence de nos bénévoles sur le site a contribué auprès des nombreux visiteurs de passage sous le chapiteau, à faire connaitre  l'histoire de ce bateau, les activités maritimes de l'ile et à démontrer notre détemination à sauver ce patrimoine régional. 
 
 
 Images de l'état du navire sans commentaires
 
 
Préparation du terrain d'accueil, sortie d'eau au port de l'Herbaudière, transport vers le port de Noirmoutier, mise en place sur le chantier, installation du chapiteau
 
 
 
 
 Travaux executés entre 2009 et 2011 sur le baliseur, classé monument historique. Environ 20% de la construction d'origine a été conservé, notamment dans les fonds.
 
 
 
 
 
 
 
 
Retour à la mer
 
 
Le 29 juillet 2011, le Martroger a retrouvé les éléments au port de l'Herbaudière.
 
 
 
 plus de détails sur la mise à l'eau en format PDF, cliquez sur Page